TG2

Atelier de l’ARIP : mardi 19 janvier

Chères et chers collègues,

Pour commencer cette nouvelle année, nous vous invitons au troisième atelier de l’ARIP :

Rendez-vous mardi 19 janvier
18h30-20h30, salle Jullian (1er étage)
INHA, 2 rue Vivienne, Paris 2e

Nous avons le plaisir d’accueillir deux intervenant.e.s, Alice Aigrain et François Maheu, qui viennent nous présenter leurs recherches et nous exposer un problème méthodologique spécifique :

Alice Aigrain (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Master Histoire de l’art) – Jules Janssen à l’épreuve de l’histoire culturelle : le questionnement des limites

Jules Janssen est paradoxalement une figure tutélaire de l’histoire de la photographie du XIXe siècle et une personnalité dont bien des aspects ont été oubliés. A la fois astronome et grand promoteur de la fonction heuristique de la photographie, il a également encouragé les amateurs à une pratique artistique du médium, tout en l’utilisant quotidiennement dans un but scientifique, et le mettant au centre de ses recherches en astronomie comme de son observatoire à Meudon. Face à une personnalité protéiforme, comment opérer un choix dans les archives et dans les discours afin de proposer une étude de l’astronome de Meudon dans le cadre de l’histoire culturelle ? Où situer le curseur entre ce qui relève de la stricte histoire des sciences et/ou de l’histoire culturelle, sans trahir la complexité et la multiplicité des positionnements et des pratiques de Jules Janssen ?

François Maheu (Université catholique de Louvain, Centre de Recherche en Théorie des Arts) – Le paradoxe de la définition d’un sujet en devenir – L’exemple de l’erreur photographique dans l’art conceptuel

Inhérente à l’acte photographique dans sa globalité, l’erreur a longtemps été considérée comme une scorie sans intérêt de la pratique photographique. Or, elle recèle un potentiel d’information sur le médium photographique et sur la démarche de création artistique qu’une œuvre réussie n’est pas nécessairement apte à mettre en valeur. Une histoire positive de l’erreur photographique nécessite et nourrit une définition de cette erreur. Cette dernière ne semble pouvoir s’envisager qu’à la croisée de différents champs de recherche.

Au plaisir de vous retrouver nombreuses et nombreux !

L’ARIP
Marie Auger, Virag Boroczfy, Guillaume Blanc, Mathilde Kiener, Véra Léon, Sara Lo Porto, Anaïs Mauuarin

arip.contact@gmail.com
arip.hypotheses.org

L’ARIP reconduit pour la saison 2015-2016 un cycle de rendez­-vous. Ces ateliers mensuels ont un objectif double : ils seront d’une part l’occasion de d​écouvrir des sujets de recherche inédits en étude sur la photographie e​t d’autre part, ils permettront d’aborder et d’e​xplorer des questionnements méthodologiques soulevés par un travail de recherche en photographie,​ et auxquels se trouvent souvent confronté.e.s nombre de (jeunes) chercheur.e.s. dans ce domaine.

Image à la une :
Jules Janssen (sous la direction de), Tâches et granulations d’après l’original du 1er juin 1881. (c)OBSPM


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *