JE : « Écrire l’image. Dialogues en histoire de la photographie autour des sources et de leurs usages » (Archives nationales, Pierrefitte-sur-Seine, 20 avr. 2017)

Les Archives nationales organisent une journée d’étude à l’occasion de leur participation au Mois de la Photo du Grand Paris 2017. La publication de l’ouvrage De l’image fixe à l’image animée (1820-1910) : actes des notaires de Paris pour servir à l’histoire des photographes et de la photographie en 2015, en est un point de départ, ainsi que l’exposition En avion au-dessus de…, dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds LAPIE, présentée du 4 avril au 19 septembre 2017 sur les deux sites des Archives nationales.
L’objectif de cette journée est de croiser différentes approches sur les sources, écrites ou imagées, qui enrichissent une histoire du visuel et leurs usages dans différents contextes. Des initiatives individuelles, universitaires et institutionnelles sont à l’origine de la constitution d’outils prosopographiques. Quelles méthodologies ont été envisagées ? Quels usages chercheurs, représentants d’institutions, professionnels du marché de l’art et collectionneurs font-ils de ces mêmes outils dans leurs domaines d’expertise respectifs ?

Au-delà des outils, l’histoire de la culture visuelle, vaste champ d’investigation en sciences sociales, se bâtit aussi autour des échanges entre ces différents acteurs. C’est pourquoi, à travers plusieurs études de cas à deux voix, il s’agira d’ouvrir la réflexion sur l’exploration et l’exploitation des sources dans les domaines de l’image fixe comme de l’image animée. Les photographies constituant par ailleurs un type de source abondamment représenté dans les archives publiques, se pose la question de leur identification comme de leur repérage et de leur valorisation, qui sera abordée lors d’une quatrième session.

L’archive photographique peut enfin inspirer un travail de création, comme en témoigne l’oeuvre de Mathieu Pernot, conçue à partir de cartes postales issues du fonds LAPIE des Archives nationales. Jeux visuels et déplacements de sens traduisent le dialogue de l’artiste avec l’objet photographique : la présentation de son travail par l’artiste lui-même débouchera, à l’issue de la journée, sur l’inauguration de l’exposition.

PROGRAMME

9h – Accueil des participants
9h20 – Ouverture de la journée d’étude (Françoise Banat-Berger, directrice des Archives nationales)

Présidence : Gilles Désiré dit Gosset, directeur de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine

Session 1. – Dictionnaires et répertoires. Exemples de productions institutionnelle, personnelle et collaborative : quelle méthodologie pour leur élaboration ?

9h30 – Le dictionnaire des photographes d’après les minutes des notaires de Paris : méthodologie, moyens, résultats (Marc Durand, Archives nationales, Minutier central des notaires de Paris)
9h50 – Recensement des photographes professionnels au XIXe siècle (François Boisjoly, photographe, fondateur du musée de la Photographie de Saint-Bonnet-de-Mure)
10h10 – Le monde du livre à l’ère de l’open source : l’expérience du Dictionnaire des éditeurs français du XIXe siècle [DEF19] (Jean-Charles Geslot et Viera Rebolledo-Dhuin, université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines/CHCSC)
10h30 – Pause

Session 2. Expositions, marché de l’art, recherche universitaire. Outils prosopographiques : quels apports, quels usages pour le domaine photographique ?

10h50 – Les sources du dictionnaire des calotypistes français publié dans le catalogue de l’exposition Primitifs de la photographie : le calotype en France, 1843-1860, BnF/SFP, 2010 (Paul-Louis Roubert, président de la Société française de photographie, maître de conférences à l’université Paris VIII et Sylvie Aubenas, BnF, directrice du département des Estampes et de la Photographie)
11h10 – L’expertise et le marché de l’art : l’apport des dictionnaires, des répertoires et des systèmes de classement (Serge Plantureux, marchand de photographies et expert)
11h30 – Les virtualités du dictionnaire, de l’invention du livre illustré de photographies à l’émergence des acteurs de sa mise en circulation (Laureline Meizel, doctorante en histoire de la photographie, université Paris I-Panthéon Sorbonne)
11h50 – Discussion

12h15 – Pause déjeuner

Présidence : Emmanuel Rousseau, directeur des Fonds aux Archives nationales

Session 3. – Le visuel en histoire : dialogue autour des sources entre responsables de collections, collectionneurs et chercheurs

13h30 – Écrire l’histoire visuelle des XIXe-XXIe siècles : quelles sources ? (André Gunthert, maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales)
13h50 – Le rôle d’un comité scientifique dans le cadre de la rénovation du musée départemental Albert Kahn (Valérie Perlès, directrice)
Une étude comparée des Archives de la planète et des actualités Gaumont pour l’année 1925 (Jacques Siracusa, maître de conférences à l’université Paris VIII)
14h10 – Henri Gaden, photographe en Afrique de l’Ouest, 1894-1939 (Isabelle Dion, responsable des fonds aux Archives nationales d’outre-mer et Roy Dilley, chercheur de l’université de St Andrews)
14h30 – Le dialogue collection privée/recherche, ou partager une curiosité pour la photographie (Kim Timby, chercheur indépendante, chargée de cours à l’École du Louvre et Serge Kakou, collectionneur de photographies du XIXe siècle)
14h50 – Pause

Session 4. Les sources de l’histoire de la photographie dans les archives : état des lieux et perspectives

15h20 – Recenser les photographies, identifier les contextes de production. État des sources photographiques aux Archives nationales (Sandrine Bula et Marie-Ève Bouillon, Archives nationales, Mission de la photographie)
15h40 – Réseau des archives et photographie : panorama de l’offre des archives départementales (François Bordes, inspecteur des Patrimoines (collège Archives) et Sylvie Le Goëdec, Archives nationales, Bibliothèque)
16h – Entre documentation et mémoire : les Archives nationales dans l’œil de l’objectif (Claire Béchu, Archives nationales, Mission de la diffusion scientifique)
16h20 – « Appelez-moi Dorica » : des usages des archives photographiques (Mathieu Pernot, Dorica Castra, installation aux Archives nationales dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris)
16h40 – Discussion

17h10 – Conclusion (Michel Quétin, conservateur général honoraire aux Archives nationales, et Sandrine Bula)

17h30 – Inauguration de l’exposition En avion au-dessus de…, dialogues entre Mathieu Pernot et le fonds LAPIE et de l’installation Dorica Castra, cartes postales, présentées aux Archives nationales dans le cadre du Mois de la Photo du Grand Paris, en présence de Mathieu Pernot

Image à la une : Delintraz, Exposition universelle de 1878 : palais du Champ-de-Mars et statue de la Liberté du sculpteur Bartholdi. Archives nationales, F/12/11914.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *