Contribuez

Quelques conseils aux auteur·e·s

L’ARIP ouvre ses pages à toute personne – étudiant·e, chercheur·e, amateur·e, …, qu’elle soit ou non membre de l’association –  intéressée par les questions photographiques.

Si vous souhaitez contribuer au carnet de recherche, si vous avez quelque chose à dire, à partager, à exprimer, sur la photographie, ses usages, ses pratiques, ses objets, n’hésitez pas !

Qu’il s’agisse d’un article de fond, d’un billet court, d’une simple note de recherche, d’un compte-rendu de lecture ou d’exposition, toutes les formes d’expression, toutes les approches et tous les formats sont les bienvenus.

1- Les contributions

Les contributions proposées doivent s’inscrire dans les thématiques du carnet de recherche de l’ARIP.

Dans le cas d’un article non inédit, il revient à l’auteur·e d’en informer le comité de lecture dès l’envoi de sa proposition et de s’assurer auprès de la première structure de publication de son droit à la republication, comme de ses conditions. Lors de la publication sur le carnet, la source première sera en outre mentionnée.

2- Comité de lecture et personne coordinatrice

Le comité de lecture est chargé de relire les contributions proposées en vue d’être publiées sur le carnet de recherche de l’ARIP. Sa composition est indiquée dans la rubrique “Comité de lecture” du carnet.

Toute personne membre de l’ARIP peut demander par écrit à participer au comité de lecture, qu’elle intègre alors.

La personne coordinatrice fait partie du comité de lecture. Elle reçoit les textes, les transmet au comité, fait le lien entre auteur·e·s et relecteur·trice·s et s’occupe de la publication du texte sur le carnet de recherche. Elle gère à ce titre la boîte mail affectée aux contributions.

3- Comment contribuer ?

3-1 Envoi du texte
La personne auteure du texte envoie sa proposition dotée d’un titre  à l’adresse mail contribution.arip(at)gmail.com, en corrigeant au préalable au mieux l’orthographe, la grammaire, les références bibliographiques éventuelles, etc. Elle doit également spécifier les mots-clés qu’elle veut voir rattacher à son texte et joindre les illustrations qu’elle souhaiterait y associer (format *.tiff ou *.jpeg), en précisant les légendes, les crédits et les droits (l’ARIP attire l’attention des auteur·e·s sur le fait que l’utilisation d’images de leur propre cru ou sous Creative Commons est fortement recommandée, dans la mesure du possible).

Enfin, elle mentionne le mode de relecture qu’elle souhaite pour sa proposition (voir “4-Modes de relecture” ci-dessous).

3-2 Relecture anonyme par deux membres du comité de lecture
Afin d’assurer la plus grande impartialité possible de la relecture, la personne coordinatrice envoie alors une version anonymisée du texte au comité de lecture. Les deux premières personnes du comité de lecture qui manifestent leur souhait de relire le texte se chargent de ce travail, puis renvoient la version corrigée à la personne coordinatrice qui la transmet à l’auteur·e.

3-3 Dialogue et publication de la version finale
A ce stade, un dialogue direct s’instaure entre les deux relecteur·trice·s et l’auteur·e du texte, afin de discuter de l’intégration des corrections proposées ou des éventuels points problématiques soulevés. Après validation de l’équipe relectrice, la version finale est mise en ligne par la personne coordinatrice.

4-Modes de relecture

Les auteur·e·s ont l’opportunité de choisir entre deux modes de relectures.

– Mode ”billet”:
Ce mode s’applique par défaut. Il est indiqué pour tout·e contributeur·trice souhaitant publier rapidement sur le blog un texte abouti. De simples corrections fondamentales (orthographe, syntaxe, clarté du texte et, le cas échéant, mises aux normes liminales des références bibliographiques et des appels de note) seront alors apportées par l’équipe relectrice. Si des propositions peuvent lui être faites, l’auteur·e est ainsi laissé·e entièrement libre quant à la nature du propos et de l’argumentation. Le temps maximum consacré à la relecture ne devra pas dépasser 5 jours à compter de la réception du texte.

– Mode ”article” :
Ce mode est indiqué pour les contributeur·trice·s désirant une relecture détaillée et commentée de leur texte, en vue de l’améliorer
(ils mentionnent alors dans leur proposition “mode article”). Aux simples corrections fondamentales s’ajoutera une relecture critique, approfondie et justifiée, portant sur le contenu, l’argumentation, la méthodologie et/ou tout point que les deux relecteur·trices jugeront pertinent de soulever. Par le dialogue constructif qu’il suscite, ce mode est donc très enrichissant pour l’auteur·e comme pour l’équipe relectrice. Il exige en revanche de prévoir davantage de travail, tant pour l’équipe en charge de la relecture que pour l’auteur.e, qui aura à intégrer des corrections et, peut-être, à repenser la structure de son texte. Le temps maximum consacré à la première relecture ne devra pas dépasser 15 jours à compter de la réception du texte.

* * *

Une réflexion au sujet de « Contribuez »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *