Archives par mot-clé : Conférence

Les innovations photo/graphiques au service du peuple, conférence par Laureline Meizel (Paris, 1er déc. 2015)

La prochaine conférence du cycle Histoires de photographies (2). 1914-2016 : un siècle d’appropriations ?, réalisé par Laureline Meizel, membre de l’ARIP, se tiendra le mardi 1er décembre 2015, de 19h à 21h, au Pavillon Carré de Baudouin (Paris, 20e).

Elle s’intitule « Les innovations photo/graphiques au service du peuple« .

L’entrée est libre et gratuite.

RésuméDans les années 1920, les avant-gardes allemandes et russes font de la photographie l’un de leurs principaux matériaux de création. Elles la considèrent en effet comme un moyen apte à émanciper le regard de l’individu dans une société de l’information visuelle en plein essor. Progressivement, les innovations photo/graphiques mises en place dans ce cadre vont nourrir les médias de masse. On s’attachera ici à étudier les enjeux de cette rencontre, jusqu’au possible dévoiement des idéaux politiques qui animaient les artistes du Bauhaus et des Vkhutemas.

Image à la une : Aleksander Rodchenko, Lengiz. Livres sur toutes les branches de la connaissance, affiche publicitaire pour le Département de Gosizdat à Leningrad, gouache et papiers découpés sur photographie, 1924 © The Pushkin State Museum of Fine Arts

La tentation des Beaux-Arts, conférence par Laureline Meizel (Paris, 9 juin 2015)

Evans Beardsley
Frederick H. EVANS, Aubrey Beardsley, 1894, platinotype, 13,6 x 9,7cm, Edinburgh, National Galleries of Scotland.

La dernière conférence du cycle Histoires de photographies. 1816-1914 : un siècle d’expérimentations, réalisé par Laureline Meizel, membre de l’ARIP, se tiendra le mardi 9 juin, de 19h à 21h, au Pavillon Carré de Baudouin (Paris, 20e).

Elle s’intitule « La tentation des Beaux-Arts« .

L’entrée est libre et gratuite.

RésuméDans les années 1890, l’essor de la photographie documentaire et le développement de la pratique amateur conduisent certains photographes à redéfinir leur statut. Sur le plan international, ils se fédèrent dans les mouvements naturaliste et pictorialiste. Œuvrant à la reconnaissance de la photographie artistique, ils produisent une réflexion sur les possibles expressifs du medium, qui mènera à la définition d’une photographie affichant son autonomie et sa modernité.

Ill. sup.  : Robert DEMACHY, Lutte publié dans Camera Work en janvier 1904, héliogravure, 29 x 21cm.