[Atelier de l’ARIP] Photographie et idéologie en Allemagne nazie (14 juin 2018)

Atelier thématique de l’ARIP : Photographie et idéologie en Allemagne nazie

Erich Retzlaff, Jungbauer aus Mecklenburg, extrait de Niederdeutschland: Landschaft und Volkstum (1940)

Paris, INHA, salle AVD (1er étage, porte 133)
14 juin 2018, 18h30 – 20h30

Pour ce nouvel atelier thématique de l’ARIP, nous avons le plaisir de recevoir deux chercheuses qui nous proposerons chacune un point de vue sur les usages de l’image photographique pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette séance sera l’occasion de confronter la visualité du pouvoir nazi et la contre-visualité des victimes déportées. Dans les deux cas, la photographie fait l’objet d’un fort investissement politique. Du côté de la propagande nazie, la photographie en couleur fut mise au service d’une construction mythique du corps « aryen » idéal. Du côté de la littérature de déportation, l’image opère comme témoignage de corps meurtris et soustraits aux regards.

Chiara Nannicini Streitberger (USL-B, Bruxelles)

« L’usage de l’image photographique dans la littérature de déportation »

A la recherche d’une trace visuelle qui puisse illustrer une expérience difficilement imaginable, le témoignage de déportation puise aux images personnelles, tirées de l’album familial, ou aux images collectives des reportages de presse: une démarche narrative et éditoriale qui soulève différentes questions intéressantes.

Adela Kim (Harvard University)

« Coloring Objectivity? Agfacolor in Erich Retzlaff’s Niederdeutschland: Landschaft und Volkstum (1940) »

(conférence en anglais)

The talk will focus on the context in which Erich Retzlaff’s Niederdeutschland: Landschaft und Volkstum, a set of 54 Agfacolor portraits, was published in Nazi Germany. The series reveals idyllic scenes of Aryan farmers in seized and soon-to-be conquered territories, with claims that color photography is more realistic than black and white. At key is the juncture at which this book was issued: on the one hand, the effective end of the physiognomic portraitures as practiced in the Weimar Republic, and on the other hand, the emergence of instruction manuals and discourse on the new medium of Agfacolor. With these aspects in mind, we will investigate why color photography has remained relatively absent, or even suppressed, in the literature on the relationship between photography and objectivity. Moreover, we will also discuss issues in examining overtly problematic and racist materials in the history of photography, in which objectivity is both integral and fraught.

 

Evénement Facebook

 

photo : Erich Retzlaff, Niederdeutschland: Landschaft und Volkstum (1940)


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.