[Colloque international] Le Patrimoine photographique à l’ère numérique

 La préservation et la valorisation des fonds photographiques, qu’ils soient argentiques ou numériques, représentent un défi pour les nombreuses institutions patrimoniales et culturelles qui se partagent cette responsabilité. Les 15 et 16 novembre 2018, Memoriav organise à l’IDHEAP une formation spécialisée entièrement consacrée à la photographie. Inscrivez-vous maintenant!

Informations pratiques

  • Lieu:
    IDHEAP, Université de Lausanne
  • Date:
    15 et 16 novembre 2018
  • Le programme complet en PDF
  • Thématique:
    La gestion des collections photographiques argentiques a fait l’objet d’études et peut s’appuyer sur des recommandations professionnelles et des pratiques établies. L’avènement du numérique et son développement ont contribué et contribuent à faciliter cette gestion tout en soulevant de nouvelles questions d’ordre technique, scientifique, patrimonial ou culturel, auxquelles l’expérience peu à peu acquise devrait permettre d’y répondre.
    Alors que les photographies nativement numériques commencent à faire leur apparition dans les institutions, leur traitement pose d’autres problèmes – outre ceux de la pérennisation des données numériques – en lien avec la masse produite, la fragilité des formats, la volatilité des données, la qualité des métadonnées, l’accès et la visibilité.
    A l’ère de l’accessibilité immédiate et à distance, la pression exercée sur les institutions pour qu’elles numérisent le patrimoine est importante, au risque d’en prétériter la sauvegarde. Cet accès doit s’accompagner d’un important travail de contextualisation qui comporte un coût et qui implique le questionnement des notions d’authenticité, de fiabilité et d’intégrité. Il en va de même pour toute acquisition du patrimoine né numérique et de sa diffusion.
    Quel but poursuit un projet de numérisation ? l’accès, l’édition et/ou la sauvegarde ? que numériser ? quelle technique, pour quel phototype et pour quel usage ? à l’interne, à l’externe ? comment établir un cahier des charges, contrôler la qualité ? quelle stratégie adopter en vue de conserver les données et les métadonnées acquises ? comment évaluer les fonds de photographies numériques ? comment organiser leur acquisition, leur gestion ? quel type de valorisation choisir ? comment gérer la question des droits ?
    Afin de répondre aux différentes problématiques de la gestion du patrimoine photographique auxquelles les institutions doivent aujourd’hui faire face, Memoriav propose deux journées de formation qui poursuivent les objectifs suivants :
  • – clarifier les étapes du projet de numérisation d’un fonds photographique, d’un point de vue théorique et pratique par l’échange d’expériences ;
  • – préciser les étapes de l’acquisition et de la pérennisation des fonds nés numériques ;
  • – traiter de la valorisation des collections numérisées et numériques.

Il ne s’agit pas d’opposer la photographie argentique à la photographie numérique, mais bien de préciser les conditions nécessaires à la gestion d’un seul patrimoine, la photographie, à l’ère numérique.

  • Traductions:
    Traductions simultanées allemand/français et français/allemand
  • Prix:
    – Membres Memoriav et partenaires*: CHF 230.-
    – Non-membre: CHF 350.-
    – En formation: CHF 100.-  (Pour les étudiant/es de l’UNIL l’inscription au colloque est gratuite).
    –  Soirée au Musée de l’Elysée: +CHF 30.-
  • Soirée au Musée de l’Elysée
    Les participants/tes du Colloque sont invités à découvrir l’exposition consacrée à Matthis Bruggmann (lauréat de la deuxième édition du Prix Elysée) en sa compagnie. Une Occasion d’échanger également sur  les pratiques du photographe, la gestion de son oeuvre, sa valorisation et sa sauvegarde : les pratiques du photographe à l’ère numérique. Avec Apéro-riche. Coût : +CHF 30.-.
  • Public cible
    Collaboratrices et collaborateurs de toute institution publique et privée (patrimoniale, culturelle, scientifique, administrative, éducative etc.) en charge de fonds photographiques. Archivistes, bibliothécaires, conservateur·trice·s, étudiant·e·s et diplômé·e·s en restauration/conservation, étudiant·e·s du programme de formation continue en archivistique, bibliothéconomie et sciences de l’information (CAS/MAS ALIS), historien·ne·s, iconographes, chercheur·euse·s intéressé·e·s par la photographie et les humanités digitales. Photographes, professionnels de la numérisation du patrimoine. Tout public intéressé par le patrimoine photographique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.