7 décembre 2018 : rencontre avec Adèle Cassigneul « Voir, observer, penser. Virginia Woolf et la photo-cinématographie »

L’ARIP à le plaisir du vous convier, ce vendredi (7 décembre) à partir de 18h30 (salle Walter Benjamin) pour un nouveau numéro du cycle « De la thèse au livre » avec Adèle Cassigneul.

Nous parlerons de son ouvrage « Voir, observer, penser. Virginia Woolf et la photo-cinématographie » 

Partant de l’influence de la photographie victorienne de Julia Margaret Cameron, de la photographie et du cinéma d’avant-garde des années 1920 et de la production photographique de Virginia Woolf elle-même (albums de Monk’s House), cette étude pose l’hypothèse que l’écriture de Virginia Woolf s’en inspire pour devenir à la fois photographique et cinématographique, photo-cinématographique. Explorant le texte comme dispositif complexe, l’auteure analyse la plasticité de sa prose à travers ses motifs et ses stratégies de représentation afin de mettre en lumière dans quelle mesure photographie et cinéma réforment et reforment le texte woolfien, dans ses modalités formelles et esthétiques, ainsi que dans sa dimension éthique et politique.

Cassigneul CASSIGNEUL
Docteure en littérature britannique, Adèle Cassigneul est spécialiste des relations texte / images. Elle est l’auteure de plusieurs articles sur l’œuvre de Virginia Woolf ainsi que d’une monographie sur Ian McEwan et Joe Wright. Elle est aussi une contributrice régulière de laviedesidées.fr.

Rendez-Vous

vendredi 7 décembre

18h30-20h30 

INHA, salle Walter Benjamin

PROCHAINS RENDEZ-VOUS DE L’ARIP

Vendredi 7 décembre

18 h 30 – 20 h 30

Séance du cycle « De la thèse au livre » 

avec Adèle Cassigneul

INHA, salle Walter Benjamin


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.