Prochain séminaire le 8 avril : transferts culturels (2)

Nous avons le plaisir de vous convier à la prochaine séance du séminaire de l’Association de Recherche sur l’Image Photographique (ARIP), qui clôturera un cycle de deux séances intitulé :

Transferts culturels autour de la photographie : une culture photographique transnationale ?

Mercredi 8 avril, 18h-20h
INHA (salle Demargne, RDC)
2 rue Vivienne, 75002 Paris

 

Les transferts culturels et les échanges internationaux, voire transnationaux sont en effet au cœur de l’actualité des travaux universitaires (Espagne, 1999), et l’histoire de la photographie ne fait en cela pas exception. En témoigne la richesse des propositions reçues suite à l’appel à communication du séminaire de l’ARIP. Cette séance est donc la deuxième s’articulant autour de cette problématique.

Le 8 avril, deux jeunes chercheur·e·s viendront nous présenter leurs travaux : Lucas Mendes Menezes et Claire-Sophie Dagnan.

  • Lucas Mendes Menezes : Les photographies brésiliennes présentées lors des expositions de la Société Française de Photographie de 1946 à 1953

La Société Française de Photographie (SFP), créée à Paris en 1854,  héberge une riche collection internationale d’images photographiques. Après une période de déclin annoncée par la Seconde Guerre, la SFP reprend ses activités dès 1946 à l’occasion de la réouverture du Salon d’Art Photographique (organisé depuis le début du XXe siècle et interrompu en 1939). À ce moment-là, la SFP est confrontée au renouveau du milieu photographique amateur : elle assiste à la participation progressive des pays de l’Amerique du Sud, Europe de l’Est, Asie et Afrique attestant ainsi du développement d’un nouveau circuit d’échange. Quels sont les pays qui font partie de ce nouveau scénario ? Quelles sont les particularités du cas brésilien ? Comment mesurer les conséquences (artistiques, institutionnelles etc.) de cet échange ?

  • Claire-Sophie Dagnan : L’association FotoAtiva au Brésil. L’émergence de la “visibilité amazonienne”

Mon intervention porte sur la représentation de l’Amazonie brésilienne, “frontière” géographique et sociale au sein du Brésil et aux yeux du monde. Il s’agit de mettre en regard la production externe d’images que suscite cet espace, avec la production existant à échelle locale aux moyens de diffusion limités mais à la diversité vibrante. Je m’attacherai particulièrement à l’approche pédagogique et artistique du photo-club de Belém, FotoAtiva, pour soulever les enjeux politiques et sociaux de l’auto-représentation et de l’apprentissage de la photographie.

Au plaisir de vous voir parmi nous.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
ARIP (26 mars 2015). Prochain séminaire le 8 avril : transferts culturels (2). ARIP. Consulté le 13 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/cx4m


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search